Chroniques littéraires

Les Tribulations de Lady Eleanor Grant – T1 : La Première Reine, J.James

Autrice : J. James| Genre :  Historique / Mystère| Nombre de pages approximatif :  400 | Autoédition | Parution : Juillet 2018
Trouvable sur la boutique de l’auteure (avec une dédicace possible yellow-heart_1f49b) aux côtés de plusieurs goodies !

Résumé :

« 1910

Après des années d’un mariage désastreux, Lady Eleanor Grant est enfin libre de mener sa vie comme elle l’entend. Grande amatrice d’égyptologie, elle décide de se rendre dans ce pays qu’elle a si souvent fantasmé, l’Égypte. Là-bas, elle va faire la connaissance de Karl Schaffenberg, un éminent professeur allemand. A eux deux, ils décryptent de vieux parchemins, trouvés dans la tombe d’un Grand Prêtre, qui leur révèlent une fantastique découverte : une nouvelle reine égyptienne, Nitetis, inconnue jusqu’alors, vient complètement bouleverser l’ordre dynastique. Lors de cette enquête, Eleanor est amenée à recroiser la route du brillant gallois, Warren Crowley.

Intrigué, ce dernier se laisse entraîner par cette étrange aventure, et se révèle être un précieux allié, pour suivre les traces de cette reine oubliée. Mais pourquoi n’a-t-on jamais entendu parler de cette Nitetis ? Qu’a-t-elle donc fait pour subir la Damnatio Memoriae ? Parfois, certains secrets bien gardés devraient le rester. »

 


2copmia Mon avis :

Un immense merci à l’autrice, J.James, qui m’a gentiment confié son livre avec une belle dédicace en plus JmoKXIEFgo2Z4ongVgINtsTuEPA@58x20

Le résumé m’avait énormément attirée : la teneur historique du début de XXe siècle, la mention de l’Égypte et d’un mystère m’ont vivement intéressée et la couverture m’a clairement fait de l’œil tant elle est superbe ! Petits détails : le titre sur la couverture est en relief doré, et des illustrations magnifiques ornent régulièrement le texte du roman en capturant un instant clef, faisant du livre-objet un vrai trésor C0NaVmQVlG0lzT7mDtA3PHp8OyI

Et j’ai énormément aimé cette lecture !
La plume de l’autrice est agréablement fluide, élégante, efficace. Les pages se tournaient toutes seules, j’étais plongée dans l’histoire.

Nous suivrons au fil des pages Eleanor, une lady indépendante, moderne pour son temps, intelligente ; mais aussi blessée par le mariage humiliant et toxique qu’elle a enduré. Devenue adulte et grâce à un accident qui lui offre un peu de liberté, elle décide de reprendre les rênes de sa vie.
Eleanor a de la volonté, du caractère ; elle mènera avec panache sa vengeance sur son mari, elle se battra pour ses projets et ses convictions. Elle ira jusqu’à bout de son voyage en Égypte, et réalisera son rêve de vivre une aventure scientifique et culturelle au pays des pyramides.

Nous plongeons au début XXe siècle : tout était impeccablement bien décrit, c’était excellent !
Le modernisme de Lady Eleanor est cohérent : elle est sensible aux innovations de son temps, au rôle de son pays – l’Angleterre – dans les découvertes historiques, entre autres détails, tous très justement placés dans l’intrigue pour nous conforter dans ce cadre spatio-temporel. J’ajouterai même que la position de Lady Eleanor, j’entends celle de femme dans une société où seule la voix des hommes compte – et d’autant plus dans le monde scientifique, était très bien souligné. Lady Eleanor ne se laisse néanmoins pas faire : elle énonce clairement ses objectifs, justifie ses talents et savoirs, et n’a rien à envier aux égyptologues hommes tout autre personnage masculin qui viendrait faire la remarque incongrue qu’une femme n’a pas sa place à tel ou tel endroit tumblr_m9raod3i0X1qdlkyg

Le roman mêle de façon très homogène les tableaux et mouvements de ses personnages : voyages dans le désert, avancée dans une pyramide truffée de pièges et de peintures millénaires, mais aussi romance adulte et passionnée ou moments de légèreté loin du stress citadin et parenthèse de  quiétude après le danger.
Tout est présenté finement avec ce qu’il faut de détails sans en faire trop, j’ai beaucoup aimé.

L’enquête que la jeune femme va mener, autour de cette mystérieuse reine, est passionnante : j’ai adoré suivre l’avancée de sa recherche et de son périple pour comprendre les secrets cachés derrière le nom et le personnage de Nitetis. Cette énigme historique était intéressante, riche, mouvementée même.
Le mélange entre le passé et le présent était aussi plaisant : il nous confrontait à deux réalités complètement différentes… sans savoir laquelle est la véritable. Nous avions littéralement « deux sons de cloche » comme on dit !

Les personnages, leurs relations, leur développement, étaient très intéressants ; je me suis attachée à Eleanor, au professeur Schaffenberg qui est absolument adorable et bienveillant avec elle, à Crowley le séducteur désinvolte qui m’a fait sourire ainsi qu’à Brigdes le majordome que je trouve tout à la fois particulièrement énigmatique et attentionné avec sa maîtresse.

En résumé, cet excellent roman propose une intrigue riche et très bien conduite aux côtés d’une jeune femme à l’esprit vif, dans une quête historico-policière  pour retrouver les traces d’une reine effacée de la mémoire de son pays. Je suis très curieuse pour la suite !

Et vous, connaissiez-vous ce roman ? Vous intrigue-t-il ?
N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous en pensez ou si vous l’avez lu clin-doeil-coeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s