Chroniques littéraires

Revival – Tome 1, A.D. Martel

Auteure : A.D Martel | Genre :  Science-fiction | Nombre de pages approximatif :  300 | Autoédition | Parution : Mars 2020
Trouvable sur Amazon (uniquement dans l’abonnement Kindle et en ebook pour le moment)

Résumé :

« Revival, le plus addictif de tous les jeux de réalité virtuelle vient de sortir. Armes technologiques, pouvoirs psychiques, tous souhaitent vivre cette fantastique aventure ! Tous, et en particulier Arya, la petite sœur de Julie.

Tout bascule lorsque la fillette devient la prisonnière de ce monde virtuel.

Julie refuse de l’abandonner et décide de se connecter. Mais comment faire quand on n’y connaît rien en jeu vidéo ? Et si ce jeune gamer, qu’elle s’était promis de ne plus fréquenter, devenait son seul espoir ?

Entre amour, aventure et humour, soyez prêt à vivre l’expérience ‘Revival’ ! »


2copmia Mon avis :

Un immense merci à l’auteure, A.D Martel, qui m’a de nouveau accordé sa confiance pour ce service presseJmoKXIEFgo2Z4ongVgINtsTuEPA@58x20yellow-heart_1f49b

Nouvelle lecture de la plume de cette auteure et c’est encore un roman très fort qu’elle nous offre, j’ai énormément aimé ! Nous laissons le Moyen-Âge teinté de magie derrière nous pour revenir dans notre monde, réel et moderne, où la technologie est reine. Et ciel sait à quel point elle domine l’intrigue…

Le roman nous place dans le quotidien de Julie, une adolescente pas forcément extraordinaire, mais qui a du courage et de la patience. Elle n’a pas un quotidien facile puisqu’elle doit gérer sa sœur addicte aux écrans, son père trop peu responsable depuis que la mère des filles est partie, son travail pour aider la petite famille à se débrouiller, et ses cours qu’elle souhaite valider au mieux.
Lorsque sa petite sœur Arya sombre dans l’inconscience, bloquée dans le jeu vidéo, la jeune fille passe par la détresse et l’inquiétude, la peur, la colère… mais aussi la détermination. Elle qui était effacée, timide, peu assurée, va se révéler au fur et à mesure. Elle va prendre la décision d’aller chercher sa sœur au fin fond de ce jeu de malheur, quitte à rester coincée elle aussi ; elle va redoubler d’efforts une fois à l’intérieur pour gagner la force qui lui permettra d’avancer. Elle s’avère être une vraie battante, qui ne recule pas devant le danger, tout en restant humaine et sensée dans cette dimension virtuelle.

Une multitude de sujets sont abordés avec force et justesse au cours du roman, présentés de telle sorte qu’ils donnent à réfléchir en même temps que les personnages qui sont confrontés à ces thématiques. Julie qui devra composer avec le regard que les hommes peuvent poser sur le féminin, la perversion qui peut s’insinuer dans les jeux sous le couverts d’avatars servant de masques pour cacher des intentions malsaines, la triche et la violence dans la pratique de jeu de certains joueurs, entre autres…
Mais également des questions comme celle des dangers de l’Internet/des jeux : on ne peut savoir qui se cache derrière tel pseudo, derrière telle apparence…
Ce sont des réalités, que l’on prend parfois à la légère – quand on ne les ignore pas… Il est très juste de les exposer et de les travailler. Le roman permet de les mettre en lumière et de nous y sensibiliser tout en livrant une intrigue passionnante.
Merci à l’auteure pour ces piqûres de rappel !

L’histoire s’organise entre des allers-retours entre la réalité et le monde du jeu sans qu’il n’y ait de rupture brusque, tout se suit parfaitement, et cela n’empêche pas d’être immergé.e tout en ayant un peu de recul ou une vision plus large sur les événements. C’est une façon pour nous d’avoir deux niveaux dans l’intrigue, deux points de vue (et demi) si on considère qu’il y a Samuel (et Chloé ponctuellement) et Julie.

Petit plus pour les recherches scientifiques que les passages avec Samuel (et Chloé) ont dû demander par ailleurs, ahah !tumblr_m9gcuvmluS1qzckow

Autre point que je tiens à saluer : l’auteure a parfaitement réussi le défi de dépeindre un jeu vidéo ! J’irai même plus loin : elle réussit à faire jouer le jeu à son personnage… mais aussi au lecteur ! L’univers vidéoludique est parfait, tout y est : la mention des quêtes de premier niveaux (qui n’a pas connu ces quêtes débiles, secondaires au possible, mais utiles pour commencer ?!), l’argent de jeu, la personnalisation des avatars, la montée de niveau via les quêtes, l’interaction entre joueurs,… entre cent autres détails C0NaVmQVlG0lzT7mDtA3PHp8OyI
Mais cette dimension geek est accessible, même aux personnes n’ayant pas l’habitude du vocabulaire ou des différents aspects « techniques ». Que nous puissions reposer sur Samuel et Julie au cours de l’histoire permet de nous identifier quoi qu’il arrive, qu’on soit novice comme Julie ou soit un gamer rompu à l’art du jeu vidéo et de l’informatique comme Samuel.

Enfin, un petit mot rapide sur la fin : elle m’a prise de court, complètement. J’étais lancée dans l’aventure aux côtés de Julie, je m’étais plongée dans le roman… et comme je lisais en numérique, je n’ai même vu que j’arrivais au bout des trois cents pages, et j’ai été assez surprise et positivement frustrée de m’arrêter en si bon chemin… Vivement la suite !

En résumé, il s’agit d’un roman complètement immersif dans un univers geek complet et absolument génial ; des thèmes forts, des interrogations justes sont pour autant soulevées, rendant l’histoire aussi passionnante qu’intelligente.

Un immense bravo, et encore merci à l’auteure pour cette lecture clapping-hands-sign_emoji-modifier-fitzpatrick-type-4_1f44f-1f3fd_1f3fd

Et vous, connaissiez-vous ce livre, ou avez-vous lu d’autres œuvres de l’auteure ?
Qu’en pensez-vous ?

Retrouvez également mon article sur Le Secret du Faucon – Tome 1 (fantasy médiévale), de la même auteure, que j’avais adoré yellow-heart_1f49b

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s