Chroniques littéraires

Terribili Tome 1 : Soldat de plomb, Charlotte Munich

Auteure : Charlotte Munich | Genre(s) :  Urban fantasy / Bit-lit / Romance paranormale | Nombre de pages approximatif :  340 | Autoédition | Parution : Décembre 2019
Trouvable sur Amazon

Résumé :

« Loyaux. Éternels. Trop fragiles.
Les Terribili sont le plus prestigieux clan de gargouilles de la Ville Lumière. Défendre l’ordre et le secret du Paris surnaturel est leur mission avant tout. Veiller sur les humains ne fait pas partie de leurs responsabilités.

Markus Terribili ne devrait donc vraiment pas s’intéresser à Adèle, sa voisine humaine trop curieuse, ni intervenir quand elle est attaquée par des stryges. Surtout lorsqu’un ennemi mystérieux cherche à le pousser à la faute pour faire chuter le clan Terribili.

Pris dans une machination qui les dépasse, traqués à travers Paris, Adèle et Markus n’ont que très peu de temps pour identifier la menace et éviter la mort, ou pire — la pétrification.

Cette romance paranormale aux éclats noirs de polar fantastique est le premier tome de la saga Terribili. Celle-ci suivra les frères et sœurs du clan dans leur lutte pour sauver Paris et dans leur quête d’humanité, d’amour et de justice. »


2copmia Mon avis :

Un immense merci à l’auteure, Charlotte Munich, qui m’a accordé sa confiance pour ce service presse tumblr_m9gcuvmluS1qzckow Ce fut un vrai plaisir de lire cette œuvre, et une très belle découverte !

Déjà, la couverture est absolument superbe, avec ce bleu nuit intense, ce personnage masculin (très) charmant, l’écriture de métal, les ailes de pierre… bref, magnifique ! C0NaVmQVlG0lzT7mDtA3PHp8OyI

Ce qui m’a énormément intéressée est le résumé : la mention de gargouilles (créatures/figures très rares dans le genre à mon sens !), la ville de Paris comme cadre fort et la pointe de polar évoquée ont piqué ma curiosité !

La mythologie développée est fabuleuse ; les créatures surnaturelles du roman sont très originales et plaisantes à découvrir, j’ai trouvé cela passionnant.
Bien sûr j’adore ce qui a été fait sur la mythologie des gargouilles, mais je note les ogres aussi et les stryges (sorte de goules mangeuses de chair) qui sont tout autant intéressantes ! L’univers caché de ces « races », mais aussi leur organisation (je pense aux clans, et ce qui a été appelé le clan « Le Bois et le Cor » que je trouve poétique et mystérieux !) forment un point qui m’a beaucoup plu, car j’ai trouvé l’ensemble développé et parfaitement cohérent.

La plume est addictive, belle, ponctuée de quelques pointes d’humour très appréciables. La lecture a été très agréable, rien à dire sur le style : j’ai beaucoup aimé !

L’intrigue policio-politico-fantastique est équilibrée : les trois pôles sont très bien mis en relation, on comprend les enjeux liés à chacun d’eux, et l’affaire prend tout son sens à chaque fois que l’on en apprend sur la Ville Lumière, la nature des créatures que confrontent les protagonistes, ou sur les conditions de certains événements-clefs.

Les protagonistes, Adèle et Markus, n’ont cessé de m’étonner tout au long de l’histoire.
J’ai adoré Markus. Jeune homme mystérieux de prime abord et très secret, il finira par s’ouvrir, à force de côtoyer l’énergique Adèle. La métaphore que celle-ci utilise en parlant de lui, ce « chaud-froid » s’applique aussi à son caractère : distant, un peu brusque, il est en vérité tendre avec elle, et profondément sincère. Il ressemblait de plus en plus à un ange gardien… le côté dégoulinant d’amour ou négativement possessif en moins ! tumblr_m9gcvxaBVe1qzckow
Gargouille de pierre froide, enchaîné à son rôle de soldat, et pourtant…

Adèle, l' »humaine qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment », est décidément exceptionnelle. Loin d’être dépassée par les événements, passive, ingénue ou quoi que ce soit, elle a de l’intelligence, du sang-froid, une pointe de fierté et de la compréhension. Elle s’affirme et s’installe progressivement comme une pièce maîtresse de l’histoire, et j’aime vraiment son caractère déterminé. Elle est pleine de ressources et ne cesse de surprendre !

Une très belle relation s’installe entre eux, mais encore une fois, pas la moindre once de superficialité, de luxure intéressée/fascinée ou de cliché. Leur relation se base sur des valeurs comme la confiance et la sincérité, sur l’envie simple d’être avec l’autre et se sentir protégé(e)… C’était vraiment chouette !

La fin du roman est relativement vague car toutes les questions ne sont pas élucidées, mais cela ne m’a pas fâchée : je vois cette fin comme une belle promesse qui me rend très curieuse, plutôt qu’un bâclé frustrant. Je dirais que c’est une façon de glisser tout doucement d’un groupe de personnages à un autre, à un pan de l’enquête à un autre, comme l’auteure le disait déjà dans son synopsis et cela ne me dérange pas.

En résumé, le roman de Charlotte Munich est un parfait mélange entre l’urban fantasy et le polar : sa « mythologie » et ses créatures surnaturelles sont inédites et finement travaillées ; l’intrigue policière nous tient en haleine au fur et à mesure des pages. J’ajoute à cela qu’une touche de romance authentique s’installe entre les personnages, auxquels on s’attache nous-mêmes : bref, une lecture passionnante et très bien construite !

Et vous, connaissiez-vous ce livre, ou avez-vous lu d’autres œuvres de l’auteure ?
Qu’en pensez-vous ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s