Chroniques littéraires

Galénor – T1 : Le Livre des Portes, Audrey Verreault

Auteure : Audrey Verreault| Genre(s) : Fantasy / Young Adult | Nombre de pages approximatif : 350 | Autoédition | Parution : Mai 2016
Trouvable sur Amazon (Ebook kindle : 3.99€, Broché : 17.94€ ; soit via l’Abonnement Kildle)

Résumé :
«
Et si vous étiez liés à quelqu’un… quelque part…

Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparitions s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…

Amitié, amour, trahisons, surprises et dangers mortels l’attendent, dans un monde où il est parfois difficile de différencier le vrai du faux et où de vieilles craintes et superstitions se sont installées…

Le Livre des Portes est le premier tome des aventures de JudyAnn à travers Galénor. »


2copmia Mon avis :
Je tiens à remercier l’auteure, Audrey Verreault, de m’avoir proposé ce service presse yellow-heart_1f49b

Ce roman est la porte vers un monde très riche et intéressant. Ses peuples, ses villes, ses contrées, sa faune et sa flore. C’était un véritable univers que nous découvrions avec JudyAnn ! Nous sommes projetés en même temps qu’elle dans ce monde plein de créatures très différentes et de pouvoirs fascinants.

Parce que les peuples sont si variés et pour la plupart mal connus de JudyAnn, il lui est parfois difficile de les aborder. Saturée de « on-dit », la jeune femme va devoir se dégager de tous les a priori injustement fondés, détruire les préjugés depuis trop longtemps érigés pour se faire sa propre opinion et voir les spécificités des êtres uniques qui l’entourent. La valeur explorée en filigrane dans le roman est sans aucun doute la tolérance, la compréhension ; parce qu’après tout, rien n’est jamais exactement ou blanc ou noir… Surtout lorsque c’est la méfiance qui crée de telles images.

Les personnages d’Audrey Verreault sont d’ailleurs très colorés et différents. Chacun est bien unique.
JudyAnn, la protagoniste nous permet d’entrer dans le monde de Galénor. Elle a une personnalité assez simple, et est très ouverte. Elle est curieuse de découvrir la magie et l’histoire du pays qu’elle ne connaît pas. En tant que geminie, magicienne extrêmement particulière, elle développe un don que j’ai trouvé très beau. Et son utilisation est toujours très original aussi, que ce sit les requêtes folles de Mérindol ou des autorités, ou ses stratagèmes ! L’exploitation de ses rêves, la présence de son phénix Drago sont des éléments judicieux qui apportent vraiment à l’histoire.

    Son « référent » et illustre magicien Mérindol est exceptionnel. Un peu extravagant, il est pourtant plus d’une fois un conseiller calme et sage. Il est aussi versé dans l’art du cirque et en gère même un lui-même. Cette parenthèse qui s’ouvre dans le récit avec cet univers du cirque était vraiment originale et j’ai vraiment trouvé cela très chouette de découvrir les personnages s’essayer dans certains domaines qui n’ont rien à voir avec la magie (quoique… la magie revient toujours ;3 )

   Un autre personnage atypique est sans conteste Vincent. Que dire, que dire, si ce n’est qu’il est la définition même de l’originalité ? C’est un vampire adepte de sucreries assez amusant. J’ai absolument adoré son caractère taquin ! Il est mystérieux aussi…

   Daphné, la sœur geminie de JudyAnn est tout aussi extravertie et particulière. Elle est littéralement électrique, et pas uniquement pour son pouvoir orageux : elle est pleine de vie ! J’ai trouvé qu’elle n’interagissait pas beaucoup avec JudyAnn malheureusement. Peut-être leur relation sera-t-elle rendue plus fusionnelle et profonde plus tard !

     Avec le personnage de Kyle, un parallèle est créé… avec notre propre monde ! Appelé « <dimension> Désenchantée« , notre monde non-magique est relié à celui de JudyAnn. C’était à la fois amusant et déstabilisant. J’ai aimé l’idée qu’un « natif non-magique », un humain apprenne que la magie existe, ait à l’accepter, et composer avec celle qu’il possède.
Mais si je tenais à pinailler un petit peu je dirais que c’est aussi étrange. Le système magique de Galénor comprend que la magie est partout. « Dans l’air ». J’interrogerais donc la façon dont des objets comme une tablette et une télévision (ou des caméras) peuvent cohabiter avec cette magie ? Cela m’a un peu tiqué…

Aussi, si je trouve l’histoire vraiment intéressante et sympathique, quelques petits points m’ont un peu chiffonnée… Mon enthousiasme a décru, notamment sur la deuxième moitié du roman.
Par exemple, si la plume et claire est vivante, elle se trouve par moment gênée de quelques répétitions. En revanche, une abondance de points de suspension (« … ») étrange à lire truffe la prose. Parfois au détriment de la ponctuation qui aurait dû être de mise (dans les questions par exemple), elle créait une impression de lenteur dans le récit.
Autre petit point fâcheux et qui rejoint le précédent est la relation de JudyAnn et Vincent. Si je signe volontiers pour un peu de romance, j’ai été un peu embêtée avec la leur… J’ai bien compris que JudyAnn trouvait Vincent mignon, gentil, talentueux et attentionné. Mais cette pensée reste invariablement la même tout au long de l’histoire…
Ils sont mignons, mais j’aurais aimé que l’on creuse davantage…
Enfin, le dénouement – ou ce que je pensais être un affrontement « final » est survolé dans une ellipse… Alors oui nous touchions la fin du roman, mais j’aurais aimé ne pas passer sur les événements aussi rapidement lkjhgfghjklmoiuytrdxc

En résumé, j’ai découvert au travers de ce roman un univers très riche et varié, passionnant. Les personnages sont un point fort certain, et j’ai aimé suivre la quête de réponses de JudyAnn, qui se découvrait autant qu’elle découvrait son monde. Je suis un peu mitigée mais cela reste une lecture que j’ai appréciée !
La fin nous laisse dans un flottement qui ne semble rien présager… je serais curieuse de savoir comment le second tome rebondira là-dessus !

Et vous, connaissiez-vous ce livre ?
Qu’en pensez-vous ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s