Chroniques littéraires

Planète – Tome 1, Arsene Slab

Auteur : Arsene Slab | Genre(s) : Science-fiction  | Nombre de pages approximatif :  560 |Autoédition | Parution : Janvier 2018
Trouvable sur Amazon (format Ebook : 2,99€)

Résumé :
« Dans un futur proche, où pollution, « ubérisation » et religion paupérisent l’humanité…

Après un long sommeil, un célèbre magicien apparaît sur un pylône du Golden Gate Bridge.

Toujours en Californie, à Davis, Stuart Cohen, éminent professeur, est froidement assassiné. Intriguée par certains dysfonctionnements dans l’enquête officielle, une de ses étudiantes décide d’en savoir plus sur cet étrange meurtre.

Enfermé dans la forteresse sans nom, un prisonnier attend résigné l’heure de son exécution. Pour quelles raisons la Chine souhaite-t-elle le faire disparaître coûte que coûte ? Y aurait-il un rapport avec ce drone russe récemment intercepté dans cette région reculée ?

Mokhtar Al Badadi contrôle son immense califat d’une poigne de fer. La rumeur prétend qu’un donateur anonyme a doté le calife de l’arme atomique. Et que ce dernier aurait un plan secret pour perpétrer des attentats. Face à ces menaces, pour la première fois de leur histoire, les États-Unis, malgré la profonde crise économique qu’ils traversent, pourraient envoyer des robots à la place d’humains au combat.

Longtemps en possession de la pierre d’Antarès, son détenteur découvre enfin comment utiliser son pouvoir destructeur.

Quels buts poursuivent les différents protagonistes ? Particulièrement les membres de cette très puissante organisation, tenant conciliabules dans ce lieu hors d’atteinte pour le commun des mortels ? »


2copmia Mon avis :

Je tiens à remercier l’auteur, Arsene Slab, de m’avoir proposé ce service presse uYA5m-IBmO8jSdyhdJH1uISp0SU

Je suis complètement sortie de ma « zone de confort » pendant cette lecture, pour explorer un genre que je lis vraiment peu, et ce n’était pas si mal !

Planète peut être s’apparenter une vision assez désenchantée quoique fortement plausible d’une Terre ravagée et d’une l’Humanité complètement atténuée par les progrès qui auraient dû la servir.
Raréfaction de l’eau et des plantes, contamination des nappes phréatiques, tumeurs cérébrales dues aux trop importants champs d’ondes <Internet par exemple>, surexploitation du gaz de schiste…
Mais aussi problèmes sociaux : clivage riches/pauvres, universitaires en difficultés, conflit économico-politiques entre pays…
Tous ces fléaux frappent continents et populations non sans rappeler des soucis que nous connaissons réellement…

L’intrigue est très foisonnante et riche en personnages. Rien que dans ce synopsis nous entrevoyons pas moins de quatre (voire cinq) chemins de l’histoire. Facettes différentes qui se trouvent liées de près ou de loin…
Le début se constitue de portraits et épisodes successifs variés qui se mêlent. L’alternance peut perdre un peu car noms et endroits/situations se mélangeaient dans mon esprit mais cela prend très vite forme.

Le petit brin de magie/fantastique est bien présent et sympathique.
Le roman par ailleurs est presque autant policier que futuriste : affaires de meurtres, mystères, complots parsèment le récit de rebondissements nombreux.

Science fiction avant-tout oui, mais très actuel aussi : écrit en janvier 2018, il est encore plein de similitudes avec notre monde contemporain immédiat…

Je note par exemple la mention, puis centralisation de la question islamiste…
Je n’ai pas vraiment aimé les personnages liés à ce pan de l’intrigue. Ce n’est que mon « inaffection » pas un reproche car ils sont des figures importantes !

Exclamation - je réclame votre attention - nouveauté Je dois toutefois signaler que cette lecture n’est pas appropriée à tous les public : qu’âmes sensibles se détournent, sujets sensibles choquants tels que viols font, entre autres, partie de l’histoire.

Ceci dit. En toute sincérité, je ne sais pas si je lirai la suite bien que celle-ci s’annonce d’ores et déjà prometteuse.
Le charme n’a pas exactement opéré sur moi. Incurable rêveuse sans doute, j’ai peut-être eu un peu de mal à pleinement aimer, confortant l’idée que je suis davantage faite pour les récits plus empreints d’imaginaire, déconnectés plus fortement de notre actualité, de notre monde.

Ce fait étant, mon avis reste admiratif. Si je me suis sentie expatriée de mes lectures habituelles, oui, mais je ne peux pas retirer à cet ouvrage et à son auteur la qualité et la richesse qui sont les leurs. Nul doute que les amateurs du genre y trouveront un récit bien ficelé de part en part et une intrigue très intéressante !

Et vous, connaissiez-vous ce livre ?
Qu’en pensez-vous ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s