Chroniques littéraires

Le Feu de la Sor’cière, James Clemens

Auteur : James Clemens || Genre(s) : fantasy || Nombre approximatif de pages : 420 || Date de parution : 2006

I -Le feu de la Sor’cière
Les bannis et les proscrits

Synopsis :
« Par une nuit fatale à Alasea, pays ravagé par une malédiction, trois mages accomplissent un ultime sacrifice dans l’espoir de préserver le bien.
Cinq cents ans jour pour jour après cette nuit funeste, une jeune fille hérite d’un pouvoir perdu depuis longtemps.
Mais avant qu’elle puisse en saisir les implications, le Seigneur Noir lance ses hordes des ténèbres pour s’emparer de la magie embryonnaire qu’elle détient. Dans sa fuite, Elena est précipitée vers une issue terrible… mais aussi vers la compagnie d’alliés inattendus, avec lesquels elle va tenter de combattre les forces maléfiques et de secourir un empire autrefois glorieux.
»


2copmia Mon avis :
Un livre de fantasy pur !
Dès les premières pages, le lecteur est placé dans l’histoire : les remerciements et le préambule – méta-textuels – nous plongent dans le livre. Ce que nous avons dans les mains est un texte défendu, et nous sommes mis en garde…
Puis « l’auteur » prend la plume : l’histoire qu’il va nous conter en personne est la véritable histoire nous dit-il…
On se laisse emporter dans l’aventure qui commence bien mal avec un rituel raté, une guerre qui tourne en massacre…

J’ai adoré ce livre : il est tel que j’aime lire, et que j’adorerais écrire. Des personnages variés, aux histoires propres, qui se rencontrent… Partageant un même attribut : ils sont tous des bannis/exilés. Les métamorphes, l’elfe (el’phe), l’o’gre, le Montagnard, la nymphe (nyphai), l’épéiste manchot… et Elena.
Ils sont tous extrêmement différents et différentes raisons les motivent à suivre la jeune fille. Un groupe haut en couleurs, donc ! On apprend à les connaître, un à un, les déchiffrer.
Personnellement j’aime la douceur de Nee’lahn et le charisme acide de Méric. Er’ril est très intriguant. Torturé, mais intriguant. Je n’ai en revanche pas beaucoup d’affection pour les métamorphes… (surtout Mogweed !)

Le « jeu » du narrateur-écrivain est amusant. Il conclut son premier tome en nous disant qu’il manque de papier et d’encre à plume, qu’il nous faudra attendre qu’il s’en trouve pour que nous ayons la suite…

J’avais trouvé ce livre dans une foire aux livres. Je ne regrette pas du tout ce coup de cœur, car il est excellent.
J’ai vu qu’il était le premier d’une série plus longue (six tomes, de mémoire). Tomes que je compte me procurer !

Mon avis sur le tome II tout aussi positif : l’article ici ! (attention, spoilers !)

Et vous ? Avez-vous lu ce livre, la suite ou d’autres œuvres du même auteur ?
Dites-moi tout !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s